Mes engagements

Je me rends bien compte qu’il s’agit là d’un travail de longue haleine, une « longue marche » à entreprendre mais je suis prête à m’engager sur ce chemin car j’ai la conviction qu’il est obligatoire. Et comme le disait Winston Churchill, « Le succès n'est pas final, l'échec n'est pas fatal, c'est le courage de continuer qui compte".

Je conçois et comprends parfaitement votre impatience et votre exigence de résultats rapides mais je n’oublie pas non plus que l’efficacité de chaque mesure prise n’est réellement et objectivement évaluable qu’au plus tôt dix-huit mois après.

Je déplore au quotidien dans mon activité professionnelle cet amas de législations qui viennent s’empiler les unes sur les autres et votées uniquement dans le but de « calmer » des « niches de population ». Les réponses qu’elles apportent sont trop souvent conjoncturelles et insuffisamment structurelles. Vision à court terme mais rarement expliquée et partagée.

Je ne prétends pas pouvoir résoudre tous les problèmes de mes concitoyens et je ne possède aucune baguette magique mais plus que tout je déteste le mensonge et la manipulation. La classe politique a plus que jamais un devoir de vérité et de transparence dans l’explication.

C’est en majeure partie ici que se joue sa crédibilité et c’est d’abord sur ce terrain que chaque citoyen « attend » ses élus.

Ces exigences constituent la base de mon engagement. Elles forment le socle de mes valeurs et justifient toutes mes actions.

  • Par un projet ambitieux, redonner à chacun la confiance nécessaire.
    La politique française est incapable de nous proposer un vrai projet, un projet passionnant à vivre ensemble, à réussir ensemble.
    On ne nous propose que des lois, il n’y a plus de rêves chez nos élus, si ce n’est peut-être des rêves d’élection, de fonctions, de pouvoir…
    Il nous faut bâtir ensemble un pont entre le réel (ce qui existe) et le désir (ce que nous voulons). Ce pont, c’est un projet, un grand projet. Un projet avec des objectifs précis, concrets, mesurables et des délais de réalisation.
  • Rester en contact permanent et étroit avec mes concitoyens tout en conservant mon identité, mes valeurs et ma personnalité
    • Je souhaite réunir les acteurs économiques majeurs du territoire
    • Je souhaite créer un espace où chaque concitoyen puisse s’exprimer et je souhaite organiser sur cet espace des consultations et « referendum »,
    • Je souhaite redonner une valeur au bénévolat associatif, en proposant des aides et des réductions d’impôts,
    • Je souhaite lutter contre la désertification rurale en proposant le maintien dans chaque commune d’un « socle de vie obligatoire et minimal »,
    • Je souhaite faire tous les ans un bilan de mon action et le porter dans chaque commune,...
  • Faire de la justice sociale et de son modèle français une force et non plus un poids.
    • Je souhaite l’égalité de tous les citoyens devant la loi,
    • Je souhaite l’égalité des régimes sociaux entre le privé et le public,
    • Je souhaite la dégressivité des allocations chômage,
    • Je souhaite en finir avec le mille-feuille administratif qui fait perdre du temps et de l’argent. Une vraie décentralisation avec des compétences et des moyens aux communes, au communautés de communes et aux régions,
    • Je souhaite favoriser l’implantation de crèches intergénérationnelles, faisant coexister petite enfance et seniors,
    • Je souhaite un programme ambitieux de soutien aux associations, contributrice de la mixité sociale,...
  • Replacer l’artisanat et l’entreprise au cœur de l’économie de nos territoires.
    • Je souhaite l'exonération pendant 18 mois de toutes charges les entreprises qui se créent ainsi qu’une exonération pour toutes les entreprises de la taxation des 12 000 premiers euros de chiffre d’affaires.
    • Je souhaite la mise en place de dispositifs spécifiques d’accompagnement pour les artisans,
    • Je souhaite pour restreindre et annuler les freins et obstacles réglementaires qui pèsent sur nos entreprises,
    • Je souhaite maintenir le dispositif d’allègement des charges,
    • Je souhaite la mise en place d’incitations fiscales pour contribuer à la relance rapide de l’économie,
    • Je souhaite la simplification urgente du Code du Travail,
    • Je souhaite mettre en place un plan d’urgence en faveur de nos agriculteurs, privilégier les circuits courts et prôner une agriculture vertueuse,
    • Je souhaite une réforme profonde du RSI,
    • Je souhaite simplifier la vie des frontaliers tout en attirant des entreprises étrangères sur notre territoire,
    • Je souhaite pour ma circonscription d’avantages d’ entreprises à forte plus-value technologique et créatrices d’emploi,...
  • Redonner aux banques les moyens de soutenir l’activité économique et recréer les conditions d’une relation positive entre tous les acteurs économiques, les particuliers et le secteur bancaire..
    • Je souhaite réaliser un état des lieux précis, régulier et fiable sur l’évolution du crédit bancaire et créer une véritable instance de régulation des relations bancaires,
    • Je souhaite accompagner, sensibiliser et former les artisans et chefs d’entreprise, pérenniser la médiation du crédit et surtout élargir ses missions à l’animation d’un observatoire du crédit bancaire aux entreprises,
    • Je souhaite créer une véritable instance de régulation des relations bancaires,
    • Je souhaite « protéger » les débiteurs dans la phase d’apurement de leur passif dès lors qu’ils sont de bonne foi,...
  • Renforcer la performance du système éducatif et de formation des jeunes.
    • Je souhaite que l’on adapte l’enseignement afin que chaque enfant sache lire, compter, écrire et calculer à la sortie de l’école primaire, ce qui d’évidence n’est pas le cas aujourd’hui,
    • Je souhaite, dès l’école primaire, proposer un véritable enseignement d’éducation civique et ce jusqu’au bac,
    • Je souhaite installer le numérique dans chaque école et que les enseignants l’intègrent dans leurs pratiques comme un outil pédagogique prépondérant,
    • Je souhaite que l’école soit en capacité de développer un projet pour chaque élève plutôt qu’un projet par classe,
    • je souhaite que tous les élèves puissent bénéficier dès la maternelle du choix d’un enseignement bilingue,
    • Je souhaite bien évidemment revenir sur l’organisation des rythmes scolaires,
    • Je souhaite instaurer un véritable dialogue entre parents, enseignants et direction d’établissement (parent médiateur), ne pas craindre d’affirmer que les meilleurs doivent être portés vers le haut,
    • Je souhaite redonner un véritable élan à l’apprentissage en travaillant au plan national sur un cadre motivant et en allégeant toutes les contraintes réglementaires,
    • Je souhaite mettre en place des stages d’observation renforcés,
    • Je souhaite adapter les formations aux besoins des entreprises et les aligner sur la réalité du marché du travail,
    • Je souhaite permettre aux élèves en grandes difficultés d’être suivis et soutenus,
    • Je souhaite que chaque école soit dotée d’une cantine ou d’un service de restauration scolaire,...
  • Réconcilier le maintien de nos traditions et la recherche de la modernité
    • Je souhaite veiller à la conservation du patrimoine bâti et la confier aux artisans du territoire,
    • Je souhaite soutenir les activités culturelles où les alsaciens sont en pointe comme la musique, le théâtre, les fêtes populaires,
    • Je souhaite développer la pratique du sport, facteur de cohésion sociale majeur, en encourageant la formation des encadrants et trouver les moyens nécessaires pour tous les clubs et associations
    • Je souhaite maintenir sur toute la circonscription l’enseignement bilingue qui est non seulement un avantage comparatif à d’autres régions mais aussi un marqueur de notre identité alsacienne,
    • Je souhaite favoriser la transmission de notre dialecte entre générations en créant ou en apportant pour cela l’aide dont a besoin le réseau associatif,
    • Je souhaite préserver le régime de sécurité sociale d’Alsace-Moselle,...
  • Lutter contre la tentation du repli identitaire et assurer à tous la sécurité dans le respect de chacun.
    • Je souhaite que les Lois de la République s’appliquent pleinement et à tous,
    • Je souhaite une justice ferme, juste, indépendante, impartiale et qui va jusqu’au bout,
    • Je souhaite donner à la Police et la Gendarmerie les moyens de leur action et que l’on réorganise, développe et équipe convenablement les polices de proximité, ne tolérant aucune zone de non-droit,
    • Je souhaite que soit préservée la laïcité des lieux publics,
    • Je souhaite promouvoir le vivre ensemble entre des individus, des cultures, des ethnies et des religions différentes, qui gardent à l’esprit que le premier de ses devoirs est le respect des valeurs de la république,
    • Je souhaite que, chaque commune et chaque quartier puissent s’appuyer sur des personnes ressources représentant toutes les religions, toutes les sensibilités et toutes les opinions et les réunir régulièrement,...
  • Traiter le chômage et les enjeux environnementaux dans leur globalité.
    La création d’emploi repose sur une multiplicité de facteurs. Il n’existe pas de contrat de travail « miracle », ni d’incitation fiscale exceptionnelle qui soit susceptible de créer seuls les emplois dont nos concitoyens ont besoin. L’entreprise est un acteur majeur de la création d’emploi, mais l’éducation l’est aussi. Tous les thèmes et propositions qui sont détaillées ici peuvent directement concourir à installer une dynamique de l’emploi, participant à un véritable projet construit sur le long terme.

    En matière d’environnement, nous devons initier des politiques fortes, responsables et durables. Il faut être proactifs et « leaders » dans la conduite de la « révolution énergétique en cours », en matière d’économie d’énergie d’abord : cela passe par des politiques de soutien au renouvellement de l’habitat ancien. Il nous faut construire, parce qu’il le faut, mais seulement là où c’est nécessaire. Construire de manière raisonnée, durable et économe en énergie. Nous devons soutenir la recherche et le développement d’énergies non polluantes, valoriser les comportements éco-responsables.

    En matière d’agriculture, de la création à la transmission, c’est aussi valoriser les filières propres et s’assurer de la préservation et du développement des exploitations. L’environnement en danger et la crainte du chômage, sont les principaux facteurs du pessimisme des Français. Il faut se bouger, faire bouger pour retrouver l’optimisme qui a fait réussir notre Alsace et la France. Je m’engage à tout faire pour que vous partagiez ma foi en l’avenir car elle repose que la conviction que nous pourrons ensemble faire avancer les choses pour, enfin, de ne plus vivre dans l’angoisse du lendemain pour soi-même, pour ses enfants ou pour ses proches !

 

 

 

Fermer
Fermer

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse de messagerie. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.

Fermer

Fermer